Olympiarenkaita ja -risuja heitellään jo...
Lomasählinkiä tuplauhmikset taustakuorona

Enkkulit rakastavat Suomea - Our friends the Finns - La presse finlandaise défend sa cuisine

Lontoolaiskaverini lähetti lohdutusviestin... siis meille suomalaisille, ei ranskalaisille. Tämä tuli jo ennen kuin kuultiin että kisat menivät Lontoolle !

Our friends the Finns
Finnish cuisine should be served in British pubs

What could be more enticing than a terrine of lavaret, a delicate white fish from Finland's pristine lakes, a creamy soup of morels picked from the damp forests, delicate fillets of reindeer garnished with dill and lingonberries and an exotic wild fruit dessert? Finland's finest was served to Jacques Chirac on his state visit six years ago. The Gallic gourmand, however, has a palate with a short memory: he remembers Finnish cuisine as worse even than Britain's, from which he believes no culinary good can flow.

His countrymen, however, rate Finnish fare a lot more favourably. Helsinki boasts at least two Michelin-starred restaurants, and there are dozens of elegant eateries to tempt tourists now enjoying the long and lingering summer evenings. Game birds, salmon, river fish, elk and wild forest mushrooms are staples; but a country grown rich on Nokia profits has money enough to import the finest wines, cheeses and fruits from the southern hemisphere. Pickled herring is at its best with Australian sauvignon blanc.

Finland, indeed, is a faraway country of which we should know more - as we show in T2 today. It has made money out of isolation: Santa's grotto in Lapland lures thousands of expectant children to the snowy Arctic. Finns love the cold: ice carvings, ice festivals and iced vodka. They love it so much that they run naked into the snow after roasting themselves in saunas. Of course the Finns can be romantic - who can resist a sweeping Sibelius melody? But no one learning their impossible language would think so. No mattter: it is the only country where the radio broadcasts the news in Latin. How wonderfully Finnish.

   *   *   *

La presse finlandaise défend sa cuisine
La presse finlandaise défend sa cuisine et sonne la charge contre Chirac

©AFP [mardi 05 juillet 2005 - 17h19]

HELSINKI (AFP) - La presse populaire de Finlande s'indignait mardi des propos attribués au président français Jacques Chirac raillant la cuisine du pays nordique, tout en reconnaissant le déficit de notoriété à l'étranger des traditions culinaires locales.

Pour le quotidien à grand tirage Ilta-Sanomat, "les commentaires de Jacques Chirac ne peuvent s'expliquer que par le fait qu'il n'a pas visité la Finlande assez souvent et qu'il écoute trop Silvio Berlusconi".

En juin, le Premier ministre italien avait en effet déclaré lors de l'inauguration à Parme de la nouvelle autorité européenne pour la sécurité des aliments (EFSA), dont l'Italie et la Finlande se disputaient le siège, avoir eu à "supporter" la gastronomie finlandaise dans le cadre de ses fonctions.

Dans le même esprit, M. Chirac aurait estimé que la Grande-Bretagne était "après la Finlande (...) le pays où on mange le plus mal".

Ses propos ont été rapportés par le journal français Libération qui affirme qu'ils ont été tenus lors d'une réunion dimanche avec le président russe Vladimir Poutine et le chancelier allemand Gerhard Schröder en marge du 750ème anniversaire de Kaliningrad.

Cité par Ilta-Sanomat, Hans Välimäki, propriétaire à Helsinki du prestigieux restaurant "Chez Dominique", titulaire de deux étoiles au Michelin, ne décolère pas.

"Il est aussi vrai de dire que les Français sont le peuple le plus sale. Ils font une consommation très modérée de savon et pourtant notre présidente ne les insulte pas", a-t-il asséné, en proposant de lancer à l'étranger une vaste campagne de promotion de la cuisine finlandaise.

Pour démontrer et la mauvaise foi du président français et les vertus méconnues de la gastronomie finlandaise, Ilta-Sanomat a publié par le menu le dîner offert à Jacques et Bernadette Chirac à Helsinki en 1999 par le président de l'époque, Martti Ahtisaari :

soupe de lagopède aux morilles
terrine d'omble chevalier fumé aux oignons
couronne de renne
à la sauce gibier et camarine noire
  soufflé glacé au
miel agrémenté d'un coulis de baies

Le quotidien Iltalehti, qui promet en une une "douche froide" pour Jacques Chirac, dénonce lui aussi ses déclarations qualifiées d'"absurdes".

"De toute façon, même les Français ne le prennent plus au sérieux depuis longtemps", ironise le journaliste Erkki Toivanen.

Les autorités n'ont pas souhaité réagir. "Cela n'a même pas été discuté", a indiqué à l'AFP un porte-parole du gouvernement.

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)