Tif tif méga tendance... / Huis hais hiustrendejä
Polarisation littéraire / Ihkaa Remestelyä

Efforts vers l'imperfection / Pinnistelyä epätäydellisyyteen

Une co-blogueuse recensait ses souvenirs d'école et je me suis empressée d'en faire de même...

A titre d'information, les petits Finlandais rentrent à l'école (la vraie) à 7 ans, et les classes sont numérotées de 1 à 9, puis ensuite au lycée de 1 à 3 - contrairement à quelques pays où les classes vont à reculons et où il est impossible de s'y retrouver !!! (Sic.)

1. classe
Sentiment d'irréel, assise à ma place dans une classe je m'étonne de tout. On m'avertit que je risque de m'ennuyer puisque je sais déjà lire. Iik, qui a cafté ? J'aurais préféré garder un profil bas en terrain suspect.

2. classe
De nos jours ça ne doit plus se faire, mais nous élûmes la Miss Classe et je fus toujours parmi les candidates enthousiastes. La victoire revenait à celle qui arborait la plus belle robe et autres accessoires (éventail, bijoux, foulard...) et le vote s'effectua par petits bouts de papier. Fashionistas en herbe ? Féministes, tremblez !

3. classe
J'oublie de faire mes devoirs (une catastrophe pour la première de classe) et je pipote que j'ai eu très mal à la tête la veille. La méthode s'avérant d'une efficacité redoutable, je renouvelle l'opération sans vergogne à plusieurs reprises - sans me douter que la prof allait appeler mes parents pour dire qu'il fallait s'occuper de mes crises de migraine !

4. classe
Dans la file pour rentrer en classe après la récré, la terreur de la classe Mika (prénom modifié) se tient sur le côté et fait des grimaces à tout le monde. Je me sens obligée de le tirailler pour le faire rentrer avec nous, et me trouve punie à ses côtés. La surveillante l'avait mis de côté pour le punir, et je l'avais harcelé. Je voudrais disparaître sous terre de honte.

5. classe
A chaque fois que mes parents passaient me prendre à l'arrêt de bus pour aller faire du shopping en ville avec mon petit frère, ce fut une joie inégalée. Je vouais une haine sans limites aux bus scolaires. Petite de taille, je n'arrivais pas à appuyer sur le bouton "prochain arrêt", même débout sur les sièges. Ce foutu bouton se trouvait dans le plafond ! Le pire était quand nous devions trimbaler les skis pour les cours d'éducation physique - à coup sûr les miens se trouvaient au fond de la pile sauvagement entassée à côté du chauffeur, et je n'arrivais pas à extraire les miens. Si ça ne dépendait que de moi, qu'ils continuent jusqu'au fin fond de la Finlande et que je ne les revoie plus jamais......

6. classe
J'ai écrit une mini pièce de théâtre pour la fête de petit Noël de la classe. Un chef d'oeuvre de dialogues décousus, une histoire à coucher dehors du quotidien de quatre filles à qui il n'arrive rien - le sommet de surréalisme à deux balles. Mais pourquoi ma pire ennemie Lena (prénom modifié) figurait dans le casting ? Avais-je glissé une malédiction astucieuse dans le rôle ? La casquette de régisseur m'enchantait et je m'activais dans la classe, me sentant très importante. Ah si seulement j'avais conservé la pièce !

7. classe
Une Finlandaise émigrée au Canada et revenue en Finlande, Siri, atterrit dans notre classe et nous fit découvrir l'oeuvre de Blondie ; Riri (prénom modifié) m'initia au punk en prêtant ses cassettes Philips de Damned, Vibrators etc. Avant le partir à l'école le matin, je passai par la salle de bain du rez-de-chaussée pour me crêper les cheveux en cachette, et je posais mes badges S€x Pistols sur le chemin de l'école.

8. classe
Les trois rebelles rockabilly de ma classe se sont converties au look new romantics, et un beau jour elles ont fait leur apparition en classe avec des coiffures dignes de Duran Duran. J'étais au bord de l'explosion - ça c'était mon trip à moi. Blasphème.

9. classe
L'été en Angleterre avait enrichi mes goûts musicaux et teint mes cheveux en roux (voire rouges... si quelqu'un se souvient encore du look de Toyah ?! Cf ci-dessous...) J'ai pris la décision de vivre à l'étranger, mais tout le monde me riait au nez en disant que je ne tiendrait pas trois ans. Nanananèreeeeeeeeeeeeeeeeee.... !!!!!!! =D


Salanimi & Salanimi tilitti kammottavista koulukommelluksistaan ja nostalgian vallassa kaivoin omiani muistilokeroiden pimennoista. Löytyi kaikenmoista outoa juttua, ei ylipääsemättömiä traumoja mutta liuta pieniä okia jotka nyt jälkikäteen lähinnä hymyilyttävät.

Päästäkseni eroon kiusallisesta priimuksen maineesta, jossain vaiheessa tein tahallani väärin mm matikan koetehtäviä, ja yläasteella heittäydyin niinkin pitkälle että sain kutosen ja olin lopulta oikeastikin pihalla tangenttien kanssa.

1. luokka
Epätodellinen olo, istun pulpetissa ja ihmettelen uutta olotilaani. Minua varoitetaan että varmaan ikävystyn kun osaan jo lukea. Ääk, joko leimauduin ? Mieluiten olisin vaiennut, matalan profiilin politiikka tuntuu parhaalta tässä oudossa laitoksessa.

2. luokka
Nykyään ei taideta enää järjestää missikisoja koulussa, mutta meillä niitä oli monena vuotena - ja olin aina mukana innolla. Voittaja määräytyi hienoimman mekon ja muun rekvisiitan perusteella (olikohan lappuäänestys ?). Ihmettelin miksi luokan nätein tyttö Sanna (nimi muutettu) ei halunnut osallistua.

3. luokka
Unohdan tehdä kotiläksyt ja sepitän silmää räpäyttämättä etten voinut kun illalla oli kova päänsärky. Menee täydestä ja käypä tekosyy rekisteröidään best practice -saralle. (Jo silloin ähelsin metodologioita, tiedostamattani !) En ollut ennakoinut open soittavan kotiin ja toruvan vanhempani kun eivät vieneet minua lääkäriin migreenikohtausteni takia. Miten luokan hymytyttö sortuu tämmöiseen ?  =D

4. luokka
Välituntiparijonossa sisälle mentäessä. Luokan kauhukakara Heikki (nimi muutettu) seisoo ovenpielessä irvistellen jonolle. Tunnen velvollisuudekseni töniä sitä mukaan sisälle. Käy ilmi että valvova ope on laittanut sen sivuun rangaistukseksi (mitäs mä sanoin, kauhukakara) ja laittaa minut sen seuraksi kun häiriköin kiusaamalla sitä. Haluaisin vajota maan alle noloudesta.

5. luokka
Riemastuin aina kun vanhemmat hurauttivat autolla koulubussipysäkille poimimaan minut ja suuntasimme pikkuveljen kanssa kaupunkiin ostoksille. Inhoni koulubusseja kohtaan oli rajaton, varsinkin pienempänä en ylettänyt painamaan nappia bussin pysäyttämistä varten vaikka kiipesin penkille (mokoma oli katossa !), ja hennolla äänelläni vikisin kuskille että haluaisin pois seuraavalla. Pelkäsin aina että kuski ei kuule ja hurauttaa ohi. Stressaavinta oli kun piti saada vielä sukset ulos ; ne olivat tietenkin pinossa alimmaisina.

6. luokka
Kirjoitin näytelmän luokan pikkujoulujuhlaan ; katkelmia muutaman tavallisen tytön arjesta, hervottomia vuorosanoja, juoni kateissa - ylipäätäänkin surrealistinen juttu. Miksi yksi näyttelijöistä oli pahin vihamieheni Janita (nimi muutettu) ; olinko ujuttanut rooliin jotain alitietoisen kieroa ? Touhusin "ohjaajan" roolissa hirmu tärkeänä. Olisi kiva löytää käsikirjoitus !

7. luokka
Kanadasta paluumuuttanut Sini (nimi muutettu) tutustutti Blondien tuotantoon, luokkakaveri Ripe (nimi muutettu) Damned- ja muihin punk-juttuihin, ja rock "kolahti" kovaa. Hiukset piti tupeerata piilossa vanhemmilta alakerran vessassa, ja S€x Pistols -merkit laitoin matkalla bussissa.

8. luokka
Luokkamme rockabillytytöt päättivät yht'äkkiä kääntyä new romantics -suuntaukseen, ja tulivat yhtenä kauniina aamuna kouluun Duran Duran -kampauksineen, ylpeinä kuin mitkäkin. Olin haljeta harmista ; sehän oli minun oma juttuni.

9. luokka
Kesän kielikurssi Englannissa rikastutti musiikkimakuani ja värjäsi hiukseni punaisiksi. (Muistaako kukaan miltä näytti Toyah ?! Ks alla...) Päätin muuttaa isona ulkomaille, ja kaikki vähättelivät ja sanoivat minun tulevan kotiin heti vuoden parin päästä. ÄHÄKUTTI !!!!!!!   =D

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)